Église Ekatontapyliani Paros

L’église Ekatontapiliani, ou « église aux cent portes » est le joyau de Paros. Cette église byzantine ancienne  se trouve à Parikia. Elle se compose d’un temple central entouré de deux petits temples et d’un baptistère sur le côté est avec un bassin en forme de croix en marbre rare.

La construction de l’église daterait de 326 avant JC. Ce serait une des plus anciennes églises du christianisme, qui ne fut adopté comme religion officielle dans l’Empire romain qu’en 391 avant JC. L’église aurait été fondée par sainte Hélène,  la mère de l’empereur romain Constantin le grand (qui régna de 306 à 337 avant JC.). La légende veut que sainte Hélène se soit arrêtée sur l’île lors de son pèlerinage vers la Terre Sainte et ait ordonné de construire une basilique à l’emplacement où elle avait prié.

L’église Ekatontapyliani est célèbre pour les pèlerinages qui y ont lieu tous les ans pour la Sainte Vierge à l’Assomption. C’est le deuxième plus grand lieu de pèlerinage de la mer Egée, après la fameuse église de la Vierge Marie sur l’île voisine de Tinos. Dans la nef vous pouvez voir les deux colonnes restantes du temple d’Artémis à l’endroit duquel Ekatontapyliani fut construite.